La requête de Thomas

22.02.2017

 

«Les autres disciples lui dirent donc: Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit: Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point».
Jean 20:25
 
Dans le récit de la résurrection dans l'Évangile de Jean, nous avons certains personnages qui expérimentent personnellement la rencontre avec le Ressuscité: Marie de Magdala, Thomas appelé Didyme et Simon Pierre. Après s’être fait reconnaître d'une femme dans le Gethsémané, le Seigneur apparaît le même jour aux disciples qui étaient cachés. Malheureusement, Thomas est absent et lorsque il entend le récit des présents, sa reaction est déterminée : “Si je ne vois pas, si je ne touche pas, je ne croirai pas”. Didyme a le courage de réclamer la même expérience des autres. Il ne veut pas croire seulement grâce à ce qu'il entend, il ne met pas en doute ce qui lui a été raconté, mais il ne veut pas être inférieur à personne. Il se sent un exclu. Sa demande ne tombe pas dans le vide, mais elle est recueille par Celui qui est présent parmi eux. Après huit jours, voici, à nouveau, le Ressuscité qui se montre à eux et qui s’adresse directement à lui. Maintenant qu’il a vu et qu’il a touché, Thomas est défié à “ne pas être incrédule, mais croyant”. Rien ne pourra maintenant freiner sa foi. Son premier élan est la confession “Mon Seigneur et mon Dieu”. A Marie de Magdala, Jésus avait parlé de “Votre Père et votre Dieu”. Thomas va au-delà et fait de son Dieu, le Christ qui n’a pas hésité à répondre à sa prière. “Demandez, et l'on vous donnera, frappez, et l'on vous ouvrira”. Même si après le Maître déclare “Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru!”.
 
A qui remercieras-tu? John, le chinois, un jour, rencontra un ami et lui demanda: “Quelle est la première chose que tu feras quand tu seras dans le ciel?”. “J’irai trouver le Seigneur Jésus et je le remercierai de m'avoir sauvé”, répondit John. “C'est bien! Et ensuite, que feras-tu?”. “Je commencerai à chercher le missionnaire qui est venu dans mon village pour me faire connaître le Christ”. “Et après t’arrêteras-tu?”, demanda l’ami. “Non – répondit John – je vais devoir trouver et remercier même celui qui a donné de l'argent afin que le missionnaire puisse venir et prêcher l’Évangile dans mon village”. L'homme comprit et admira la foi de John. Toi aussi tu pourrais être ce quelqu'un qui a contribué au salut de John.

 

Photo de Ashleigh Berger
 

Tags:

Please reload