Quel beau poisson d'avril!

02.04.2017

 

Ce qu’on appelle “poisson d’avril” pourrait avoir une corrélation avec la mort de Jésus. En effet, selon le calendrier Grégorien, la date de la mort de Jésus a eu lieu le 1er avril de l’année 33. La coutume des premiers chrétiens était celle de se faire identifier par le signe du poisson, dont le nom en grec forme un acrostiche "Jésus-Christ, Fils de Dieu le Sauveur" (ICHTYS). On suppose donc que les ennemis du christianisme pourraientt bien avoir adopté cette date pour se moquer de ceux qui croient en Jésus.

 

Une recherche rapide sur Internet révèle cependant plusieurs hypothèses au sujet de la naissance de la fête. L’Encyclopédie Britannique présente quelques possibles origines: dans la Rome antique, à la fin du mois de mars, on annonçait la période des fêtes de Hilaria – en l’honneur de Cybèle, la “Grande Mère”, déesse de la terre – qui avaient leur apogée le 25 mars, la journée consacrée à la célébration de la résurrection du dieu Attis. La tradition indienne, à la fin du mois de mars, célébrait la fête de Holi, connue aussi comme étant la fête des couleurs. Les deux fêtes confirmaient le passage de l’hiver au printemps, en le fêtant comme une renaissance.  

 

L’hypothèse la plus vraisemblable, fixerait les origines au milieu du XVI siècle en France. Á l’époque, les célébrations de la nouvelle année débutaient le 25 mars, en même temps que l’équinoxe de printemps, et se concluaient une semaine après, le 1er avril. En 1564, Charles IX décréta l’adoption du calendrier grégorien, en déplaçant ainsi le début de l’année au 1er janvier. Comme pour tout changement, quelqu'un n'a pas aimé et continua à fêter la nouvelle année dans la semaine qui se terminait le 1er avril. Ceci devint objet de dérision de la part des personnes favorables, qui organisaient même des fêtes, qui se révélaient inexistantes, ou livraient des paquets cadeaux vides aux personnes nostalgiques. Le nom serait plutôt lié à la constellation des poissons.

 

Au-delà des origines “païennes” ou sociales, aujourd’hui je voudrais ne pas faire, mais plutôt recevoir un “poisson d’avril”. Laissez-moi vous expliquer. Je voudrais que l’on me dise: “Regarde autour de toi, que vois-tu? Une terre empoisonnée par la méchanceté humaine et qui nous rend, avec les intérêts,  toute la pourriture qu’elle a avalée en silence pendant des années,. Des enfants qui combattent des maladies terribles, sans même savoir en prononcer le nom. Les enfants recrutés pour les guerres des adultes, brisés et violés. Des familles qui se retrouvent dans l’incertitude d’un travail et d’une rentrée financière, qui difficilement arrivent à joindre les deux bouts. Parents et amis qui, pour un moindre intérêt, s’arment et se tachent de crimes absurdes. Des gouvernements qui se renversent, et des nations en révolte. Des croyants qui utilisent le nom de Dieu pour justifier un comportement dénué de toute éthique et de respect, plutôt que s’investir pour maintenir en honneur le bon nom de leur Seigneur. Voulez-vous que je continue? ...

 "Et puis, tout à coup, entendre déclarer: "Réveille-toi, c'est une blague". Alors, en soupirant et en riant je pourrais crier: “Quel beau poisson d’avril!”.

 

Photo: Source internet

Tags:

Please reload